Publication vedette : Juillet 2017

Deshiere A, Joly-Beauparlant C, Breton Y, Ouellet M, Raymond F, Lodge R, Barat C, Roy MA, Corbeil J, Tremblay MJ. Global Mapping of the Macrophage-HIV-1 Transcriptome Reveals that Productive Infection Induces Remodeling of Host Cell DNA and Chromatin. Scientific Reports (2017) Jul 12;7(1):5238.

Il a été proposé que les macrophages peuvent servir de réservoirs à long terme pour l’infection au VIH dans des conditions in vivo puisque ces cellules sont résistantes aux effets cytopathiques médiées par le virus, elles peuvent produire de nouveaux virions sur une période prolongée et sont de plus localisées dans des tissus profonds difficilement accessibles par les traitements antirétroviraux actuels.  Des études approfondies sont donc requises pour mieux caratériser les modulations de l’expression des gènes de ces cellules myéloïdes induites par l’infection au VIH-1.  Les auteurs ont ainsi fait des analyses comparatives des niveaux d’expression des ARNm chez des macrophages exposés au VIH-1 mais non-infectés (cellules dites spectatrices ou « bystander ») et des cellules de la même population infectés productivement au VIH-1 en utilisant un virus rapporteur permettant la séparation des différentes populations de cellules couplé à une approche de séquençage d’ARN à grande échelle.  Les auteurs ont observé une expression différentielle de plusieurs facteurs de l’hôte dans la population de macrophages productivement infectés dont plusieurs gènes régulant la réplication de l’ADN et le remodelage de la chromatine.  Un criblage par petits ARN interférents afin d’identifier les déterminants de l’hôte impliqués dans la biologie du VIH-1 a par ailleurs fournit de nouvelles informations sur la régulation transcriptionnelle du macrophage par le VIH-1.

Lire l’article complet ici.

Recherche subventionnée par les IRSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *